Menu

Les transporteurs sollicités pour lutter contre la cherté de la vie

Dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie, le gouvernement ivoirien a pris des décisions au Conseil des ministres du mercredi dans plusieurs secteurs dont celui des Transports.

«Tout va être mis en œuvre pour que nous ayons des résultats tangibles», a promis le porte-parole du gouvernement, le ministre Bruno Koné.

Mais, «dans l’immédiat», il a annoncé la mise sur pied d’un «cadre de concertation», en vue de renforcer la lutte contre les «faux frais».

Seront représentés au sein de cette plate-forme d’échange, l’Office  de la fluidité des transports (OFT), l’Unité de lutte contre le racket (ULCR), le Conseil national contre la vie chère, le Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier (HCPETR-CI), a souligné Bruno Koné.

Aussi, il a été décidé d’un nouveau plan de dessert des bus de la Société des transports abidjanais (SOTRA) afin qu’ils aillent «plus loin»

Les actions du gouvernement découlent d’une étude réalisée à sa demande en 2014 dans laquelle il apparaît que le secteur des Transport à 12%, fait partie des 3 postes de consommation «importants» des Ivoiriens.

L’alimentation à 25% et le logement à 13%, consituent les autres domaines sur lesquels l’accent sera également mis «le plus fortement possible», a indiqué le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la poste.

En attendant, au niveau de l’alimentation, les prix et marges sur le riz, la tomate concentrée, le sucre et le ciment sont «bloqués».

Concernant le logement, les conditions de bail à usage d’habitation et à usage commercial feront l’objet d’une règlementation «plus strict».

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

No comments

Laisser un commentaire